fastest vpns

Si l’objectif principal d’un VPN est d’assurer la confidentialité et la sécurité en ligne, personne ne veut vraiment faire de concession quant à son débit. La priorité absolue pour les acheteurs potentiels de VPN étant une vitesse élevée, de nombreux fournisseurs revendiquent le titre de VPN le plus rapide au monde.

En matière de VPN, le débit compte parmi les facteurs les plus difficiles à quantifier avec précision. Même si nous effectuons systématiquement des tests de vitesse aussi empiriques que possible lorsque nous passons un fournisseur en revue, le fait est que le VPN le plus rapide pour vous n’est pas nécessairement le VPN le plus rapide pour moi, selon le lieu où nous vivons. Le VPN le plus rapide pour le streaming vidéo ne l’est pas forcément pour les jeux en ligne. On peut même dire que le VPN le plus rapide à midi ne l’est probablement pas à minuit.

Cela étant dit, certains VPN ont, dans l’ensemble, un débit supérieur à d’autres. Nous énumérons ci-dessous les cinq VPN les plus rapides que nous avons testés l’année dernière, sur un total de près de deux douzaines de fournisseurs de qualité. Si les tests de débit que nous effectuons jouent un rôle pour nous permettre d’établir cette liste, d’autres paramètres non quantifiables basés sur notre expérience personnelle sont également pris en compte, notamment leur capacité à diffuser des vidéos HD et des jeux en ligne.

1. ExpressVPN

ExpressVPN french

ExpressVPN place la barre haut en matière de vitesse de téléchargement, se classant toujours au sommet du classement, mais jamais en première place. La constance est un facteur déterminant pour ExpressVPN ; la volatilité est rarement un problème qui affecte les résultats des tests. Les connexions coupent un peu plus souvent qu’on ne le souhaiterait, mais ce fournisseur a accompli un travail remarquable compte tenu de la taille du réseau qu’il gère.

FAITES L’ESSAI DU VPN LE PLUS RAPIDE SANS RISQUE : ExpressVPN propose actuellement une offre de 3 mois supplémentaires gratuits en bonus avec tout abonnement de 12 mois, soit une réduction de 49% sur le prix mensuel. Cette offre comprend une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours sans risque, donc dans l’éventualité improbable où vous ne seriez pas satisfait du débit, ou si vous voulez annuler pour toute autre raison, un remboursement intégral vous sera offert.

Lisez notre article complet sur ExpressVPN.

2. NordVPN

NordVPN french

NordVPN a également doublé ExpressVPN sur le plan de la vitesse, non sans quelques réserves. La plupart des applications VPN sélectionnent un lieu, l’application sélectionne alors automatiquement le meilleur serveur à cet endroit-là. NordVPN n’est pas forcément très doué dans ce domaine. La sélection automatique nous a plusieurs fois envoyé sur des serveurs inefficaces, exercice qui s’est soldé par des résultats si mauvais que, s’étant classés au rang de statistique aberrante, on a dû les rejeter. Heureusement, l’application vous permet de sélectionner manuellement un serveur particulier et de voir la capacité de charge sur tous les serveurs, et là nous avons eu beaucoup plus de chance. Les serveurs sont optimisés pour prendre en charge les chaînes de streaming, les torrents, voire certaines mesures de sécurité particulières.

LE BON PLAN: Économisez plus de 77% sur NordVPN grâce à une offre limitée pendant le mois de novembre. Ce plan vous donne droit à 3 ans d’accès pour seulement 2,75 $ par mois.

Lisez notre article complet sur NordVPN.

3. CyberGhost

cyberghost homepage

La version gratuite populaire de CyberGhost n’offre peut-être pas des débits mirobolants, mais sa version Pro payante est un véritable challenger. Les débits se sont avérés à la fois rapides et constants à l’issue de nos tests. Vous pouvez activer une fonction d’accélération (« extra speed ») avant de vous connecter pour booster encore davantage la vitesse. L’installation et l’utilisation sont conviviales pour les novices et un support client est proposé par chat au cas où vous auriez besoin d’un coup de main. De classe militaire, le cryptage garantit que toutes vos données sont transmises en toute sécurité au serveur VPN, et CyberGhost ne garde en mémoire ni le journal des activités de l’utilisateur, ni d’autres identifiants.

OFFRE EXCLUSIVE: Économisez plus de 70% pour tout abonnement de 2 ans à CyberGhost.

Lisez notre article complet sur CyberGhost.

4. IPVanish

IPVanish discounted plans

IPVanish est l’un des rares fournisseurs qui possède et exploite son propre réseau de serveurs, plutôt que de les louer à des tiers, pour garantir aux clients une connexion solide, non encombrée et un meilleur anonymat. Les applications IPVanish incluent une fonction de sélection automatique qui vous connecte au serveur le plus rapide disponible dans un pays ou une ville donnés. Vous pouvez voir le débit de téléchargement en temps réel. Le trafic est protégé par un cryptage AES 256 bits, et leur politique de zéro journal garantit qu’aucune donnée d’utilisation n’est jamais enregistrée. Un seul abonnement permet aux utilisateurs de se connecter simultanément sur jusqu’à cinq appareils. IPVanish est particulièrement l’ami des utilisateurs de Kodi en raison de son haut débit, de la qualité de ses caractéristiques de confidentialité et de sa simplicité d’installation sur la plupart des appareils favoris des utilisateurs de Kodi, y compris le Fire Stick d’Amazon.

OFFRE EXCLUSIVE RÉSERVÉE À NOS LECTEURS: Faites jusqu’à 60% d’économies sur les plans IPVanish.

Lisez notre article complet sur IPVanish.

5. VyprVPN

VyprVPN

VyprVPN est l’un des rares fournisseurs à être propriétaire de sa propre infrastructure de serveurs plutôt que de simplement louer de l’espace sur le matériel d’un autre, ce qui se traduit par des débits hauts et constants, qui ne sont pas autant affectés que les autres par le trafic réseau non relié, avec des serveurs partout dans le monde. Le torrenting allant à l’encontre de la politique de l’entreprise, nous ne vous le conseillons pas sur VyprVPN, les vitesses proposées sont par ailleurs plus que suffisantes pour le streaming et les jeux.

FAITES-EN L’ESSAI SANS RISQUE: Faites l’essai de VyprVPN grâce à notre garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

Lisez notre article complet sur VyprVPN.

Comment nous testons le débit des VPN

Nous conseillons toujours aux lecteurs de prendre les tests de débit avec des pincettes. Trop de variables sont en jeu. Et nous avons également déclaré aussi clairement que possible que le « VPN le plus rapide » est un mirage, quel que soit le nombre d’entreprises qui s’en revendiquent.

Pour tester la vitesse de téléchargement, nous téléchargeons le même fichier compressé trois fois à partir de trois serveurs différents à trois moments différents de la journée sur un total de neuf tests. Pour pouvoir comparer, nous exécutons également les téléchargements sans VPN à titre de groupe de contrôle. Au bout du compte, nous représentons les données comme ceci :

liquidvpn speed test

Les tests sont exécutés sur des connexions allant de 10 Mbps à 30 Mbps. Nos testeurs se trouvent à divers endroits du monde, mais nous ne regroupons jamais ensemble les résultats des tests de débit effectués dans divers pays. Prenons un exemple, l’Internet à Buenos Aires est pratiquement toujours plus lent qu’à Berlin ; la comparaison serait faussée. Nous regroupons les résultats de plusieurs tests, même si nous les avons effectués à quelques jours ou à plusieurs semaines d’intervalle, la seule condition étant qu’ils proviennent du même endroit.

Bon à savoir : On nous a fait remarquer qu’un débit de 10Mbps était trop lent pour obtenir des résultats de qualité. Nous estimons que 10Mbps est assez classique pour une connexion internet chez soi à travers le monde, et nous faisons des tests pour ce genre d’application. Nos tests peuvent certes ne pas être un indicateur clair de débit si vous payez pour une connexion de 50 Mbps ou 100 Mbps, mais les résultats sont suffisamment variés pour obtenir une indication statistiquement significative de la performance globale. De plus, tous les VPN de cette liste offrent officiellement une bande passante illimitée, donc si vous vous trouvez sur un serveur à proximité non encombré, il y a de fortes chances que vous puissiez toujours maximiser votre bande passante. Enfin, il ne sert à rien d’avoir un VPN rapide s’il est instable, ne protège pas votre vie privée, ne débloque pas le contenu qui vous intéresse, ou s’il ne dispose pas d’une bonne gamme de serveurs pour se connecter. Nous avons exclu des fournisseurs comme TotalVPN dont le service client est épouvantable, même s’ils sont hyper rapides.

Nous ne testons pas la latence, car il s’agit davantage d’un indicateur de lieu que de débit de VPN. Nous ne testons pas non plus la vitesse de téléchargement.

Pourquoi nous ne nous servons pas de Speedtest.net

Les évaluateurs de VPN sont encore nombreux à se fier à Speedtest.net pour mesurer les vitesses de téléchargement et de mise en ligne, mais Speedtest.net est malheureusement mal adapté pour tester le débit des VPN. Il ne tient pas compte de la compression LZO, qui est intégrée au protocole OpenVPN – le seul protocole que nous testons.

Le recours à Speedtest.net se solde par l’obtention de résultats inexplicables. Nous avons notamment constaté des tests de débit indiquant des vitesses de téléchargement plus rapides que même notre fournisseur d’accès à Internet ne nous accorde.

La meilleure chose à faire est donc d’utiliser un test beaucoup moins sophistiqué mais beaucoup plus fiable, comme indiqué ci-dessus.

La stabilité bat le débit

À notre humble avis, le principal facteur de performance lors du choix d’un VPN ne devrait pas être le débit, mais plutôt la stabilité. La plupart du temps, c’est la volatilité qui fait baisser les résultats des tests plutôt qu’un taux de téléchargement d’ensemble relativement lent.

Chaque VPN pourra de temps en temps être bancal pendant une journée, ou juste quelques heures où le service est lent sur un serveur particulier ou sur un ensemble de serveurs. Certains VPN présentent davantage de périodes de trafic ou de temps d’arrêt que d’autres. Ceux-là sont à éviter. Malheureusement, la période de test pour nos articles dure rarement plus de deux semaines, il est donc difficile de prédire au moment de la rédaction quels seront les VPN qui rencontreront le plus de problèmes à long terme.

Cela étant dit, les graphiques qui illustrent nos articles peuvent donner une indication de la volatilité de la performance d’un VPN. La taille des diagrammes bleus est proportionnelle à la volatilité, même si la moyenne et la médiane des temps de téléchargement sont faibles, une volatilité importante est probablement vouée à frustrer davantage qu’une connexion légèrement plus lente.

vpn speed test nordvpn

À moins que la connexion ne soit rapide (100+Mbps), vos chances d’épuiser la bande passante disponible sont assez minces. Presque tous les VPN de nos jours affichent une bande passante illimitée.

Le débit ne devrait pas être votre seule considération lors du choix d’un VPN. Selon l’usage que vous comptez en faire, vous pourrez vouloir opter pour un VPN qui soit le meilleur pour le torrenting, ou le déblocage de Netflix ou les jeux. Ce ne sont pas nécessairement les plus rapides, et ils n’ont pas besoin de l’être. Il leur suffit d’être suffisamment rapides.

Choisir le serveur VPN le plus rapide

Vous pouvez choisir le serveur VPN le plus rapide de tous auprès de tous les fournisseurs en fonction des critères suivants :

  • Proximité : Le choix d’un serveur proche de l’endroit où vous vous trouvez vous permettra de maximiser votre vitesse de connexion. Si vous êtes en Asie et que vous voulez accéder à un contenu américain, choisissez un serveur sur la côte ouest des États-Unis. Si vous êtes en Europe, optez pour un serveur sur la côte Est. Si vous connaissez l’emplacement du serveur hébergeant le contenu auquel vous essayez d’accéder, vous pouvez également choisir un serveur VPN dans ce secteur-là.
  • Latence : Ce facteur est étroitement lié à la proximité, mais est également affecté par la quantité de trafic sur les réseaux entre vous et le serveur VPN. La latence mesure le temps requis pour envoyer et recevoir la requête d’un serveur, on parle aussi de « ping » (temps de latence). De nombreuses applications VPN vous permettront de voir quel serveur offre le moins de latence qui se mesure généralement en millisecondes. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez vous connecter au serveur et utiliser un terminal ou une invite de commande pour « pinger » un site Web et voir le ping.
  • Charge serveur : Certains VPN, comme IPVanish et NordVPN, vous permettent de voir la charge actuelle des serveurs de VPN en pourcentage de leur capacité totale. Plus la charge serveur est élevée, plus le trafic est encombré et les connexions sont lentes.
  • Protocole VPN : Nous recommandons toujours aux utilisateurs d’utiliser OpenVPN si possible, car il s’agit du protocole le plus sécurisé et open-source. Vous pouvez toutefois opter pour un protocole plus rapide. IKEv2 est sécurisé et fonctionne bien, en particulier avec les connexions de données mobiles. Vous pouvez ou non remarquer une différence avec L2TP/IPSec ou SSTP, selon le matériel de votre appareil. Le protocole PPTP est généralement considéré comme le plus rapide, mais présente des failles de sécurité connues qui le rendent inadéquat pour tous ceux qui attachent de l’importance à la protection de leur vie privée.

Choisir le server le plus rapide pour les jeux

Si vous êtes joueur en ligne et que vous utilisez un VPN pour accéder aux serveurs d’une autre région (ou parce que vous avez été banni par votre fournisseur d’accès), le facteur le plus important dans votre choix de VPN est la latence. Le temps ping entre les serveurs de jeux et votre ordinateur ou votre console est le plus souvent ce qui détermine le décalage que vous allez vivre. Si vous voulez rester compétitif, trouvez où sont hébergés les serveurs de jeux régionaux et choisissez le serveur VPN le plus proche.

Le taux de téléchargement est également important, mais le jeu nécessite moins de bande passante que vous ne le pensez. La priorité numéro 1 doit toujours être de réduire la latence.

Débit de pointe / Débit moyen

Dans le rapport 2017 d’État des lieux d’Internet publié par Akamai, la vitesse de connexion de pointe moyenne mondiale est de 44,6 Mbps, mais la vitesse de connexion moyenne mondiale – et non de pointe – n’est que de 7,2 Mbps. Seulement un sixième de la moyenne de pointe. Qu’est-ce que cela signifie pour les VPN ?

Nous partageons tous l’Internet, et nous ne pouvons pas tous obtenir la vitesse maximale annoncée par nos FAI chaque seconde de chaque journée. La congestion du réseau joue un rôle énorme par rapport à votre vitesse de téléchargement à la fois sur et hors VPN, mais elle est deux fois plus susceptible d’en pâtir si vous êtes connecté à un VPN.

Lorsque vous téléchargez un fichier à partir d’un serveur sans VPN, vous risquez de tomber sur un réseau encombré, très probablement sur le réseau de votre FAI le plus proche ou sur le serveur de téléchargement lui-même. Lorsque vous utilisez un VPN, vous ajoutez un troisième goulot d’étranglement potentiel à l’itinéraire. Que ce soit en raison de la charge serveur ou de l’encombrement du réseau autour du serveur, vos chances que votre vitesse soit affectée lorsque vous êtes connecté à un VPN augmentent.

Lorsque vous choisissez un serveur de VPN, tenez compte de ces facteurs. Les VPN sont soumis au même dilemme que les autres : pointe contre moyenne. Si possible, choisissez un serveur de VPN dans un fuseau horaire en heures creuses. Certaines applications VPN ont intégré des tests de vitesse ou affichent la charge actuelle du serveur en temps réel, ceci pouvant vous indiquer si vous serez en mesure de maximiser la vitesse de téléchargement qui vous aura été allouée.

Sécurité ou vitesse?

La sécurisation supplémentaire d’une connexion VPN entraîne inévitablement une perte de vitesse. L’utilisation d’un algorithme de cryptage plus puissant, par exemple, signifie qu’il faut davantage de temps pour crypter les données qui transitent par le VPN et davantage de temps pour les décrypter une fois qu’elles arrivent à destination. De même, les protocoles VPN plus sécurisés ont tendance à être plus lents que les protocoles moins sécurisés. Le PPTP, même s’il est le protocole le plus ancien, est toujours considérablement plus rapide qu’OpenVPN ou L2TP/IPSec. Cependant, il n’est pas étranger à certaines vulnérabilités connues en matière de sécurité.

Vous n’avez pas nécessairement besoin d’une sécurité à toute épreuve à tout moment lorsque vous utilisez un VPN, mais il existe une ligne à ne pas franchir afin d’augmenter la vitesse. Nous déconseillons aux lecteurs d’utiliser le PPTP et leur conseillons d’opter pour un VPN à SSL (OpenVPN) ou le cryptage IPSec (L2TP, IKEv2).

La plupart des VPN ne vous donnent pas le choix, de toute façon, mais ne désactivez pas complètement le cryptage. De plus, le cryptage AES 128 bits est la puissance minimale nécessaire pour qu’un VPN puisse accomplir sa mission tout en assurant la sécurité de vos données. Il est effectivement indéchiffrable et légèrement plus rapide que l’AES 256 bits, qui est également courant. Les VPN recourent rarement au cryptage Blowfish, qui a tendance à être plus lent que l’AES, son homologue. Nous recommandons un cryptage Blowfish d’au moins 448 bits si vous choisissez cette option-là.

L’augmentation de la vitesse que vous obtiendrez en modifiant le cryptage et les protocoles VPN est tributaire de votre matériel. Les appareils plus puissants peuvent crypter et décrypter les données plus rapidement.

UDP ou TCP ?

Lorsque vous utilisez le protocole OpenVPN, de nombreuses applications VPN vous donneront la possibilité d’utiliser le TCP ou l’UDP. Le TCP est le protocole que vous utilisez normalement pour naviguer sur le Web et télécharger des fichiers. L’UDP est plus courant pour les applications de streaming telles que les vidéos, la musique et les jeux. La différence ? C’est la façon dont les ordinateurs et les serveurs envoient des paquets réseau, soit l’unité de données employée pour échanger des informations sur l’Internet.

On croit souvent à tort que l’UDP est toujours plus rapide que le TCP. Si c’est souvent le cas, il s’agit plus d’une tendance que d’une règle.

Le TCP propose une protection contre les erreurs et une livraison garantie pour s’assurer que chaque paquet de données est identique à l’original et envoyé dans le bon ordre. En cas d’erreur, le flux de trafic Internet est interrompu jusqu’à la réussite d’envoi des paquets précédents. Ceci est important si vous téléchargez un fichier ou si vous chargez une page Web.

L’UDP ne propose pas ces protections-là. Les collisions, les erreurs et les paquets manquants sont communs, et parfois les paquets arrivent en désordre. La vitesse est privilégiée par rapport à la perfection. Il est préférable de manquer un paquet plutôt que de retarder tous les autres paquets qui le suivent.

Donc, si vous utilisez votre VPN principalement pour les jeux en ligne, le streaming vidéo ou pour écouter de la musique, passez au protocole UDP. Sinon, tenez-vous en au protocole TCP.

Alternatives aux VPN

Les VPN sécurisent votre trafic et l’acheminent à travers un serveur intermédiaire pour qu’il ne puisse pas être suivi. Mais si la protection de la vie privée n’est pas une préoccupation majeure pour vous, il existe d’autres serveurs proxy qui offrent une vitesse plus rapide. Un proxy SOCKS, par exemple, fait à peu près la même chose qu’un VPN, sans le cryptage. Sans avoir à crypter et décrypter le trafic, les utilisateurs de proxy SOCKS peuvent bénéficier de vitesses plus rapides tout en masquant leur adresse IP.

Lire la suite : SOCKS5 Proxy ou VPN – Quelle est la différence ? Lequel utiliser ?

Puis, viennent les proxy DNS intelligents. Ces proxy ne font que rediriger vos requêtes DNS pour donner l’impression que vous êtes à un autre endroit, plutôt que tout le trafic d’un appareil. Autrement dit, vous bénéficiez toujours de tous les avantages d’une connexion Internet directe, mais pas de la confidentialité ou de la sécurité d’un VPN.

Nous vous déconseillons d’utiliser tout réseau VPN gratuit. Les services VPN gratuits ont tendance à être sensiblement plus lents que leurs homologues premium. Leurs serveurs sont généralement encombrés et les applications imposent souvent des limites de bande passante ou des limites de données. La sélection du serveur est également plus limitée. Outre la vitesse, les VPN gratuits utilisent souvent des pratiques louches pour gagner de l’argent, comme la collecte de vos données de navigation pour les vendre à des tiers et pour injecter des publicités dans les navigateurs. Certains transportent même des charges utiles de logiciels malveillants pour infecter votre appareil.

Évitez les « boosters » de vitesse

Certaines applications Android, applications iOS et extensions de navigateur de bureau revendiquent pouvoir accélérer votre connexion VPN. Il s’agit presque sans aucun doute d’escroqueries.

Une application tierce ne peut en aucun cas augmenter la vitesse de votre connexion VPN au-delà de ce que nous avons décrit ci-dessus et encore moins gratuitement. Ces applications sont plus probablement utilisées pour exploiter vos données ou diffuser des publicités.

Pour réellement booster la vitesse, le meilleur moyen est de s’abonner à un réseau de jeux optimisé, pour garantir que votre trafic Internet prend le chemin le plus court et le moins encombré pour assurer un meilleur ping. Alors même qu’il s’agit là de services d’abonnement payants et non d’applications gratuites, on peut malgré tout encore douter de leur efficacité.

« Premier tour de la Course du Japon du championnat WTCC 2012 » par Morio sous licence CC BY-SA 3.0