Les 6 meilleurs VPN pour télécharger des torrents : les VPN pour P2P en 2018

Published by on août 9, 2018 in VPN & Confidentialité

6 Meilleurs VPN pour le torrenting privé

Afin d’élire le meilleur VPN pour télécharger des torrents en 2018, nous devons tout d’abord sélectionner des critères pour les comparer. Les amateurs de torrents et de P2P qui souhaitent partager leurs fichiers veulent pouvoir le faire en toute confidentialité, sans limitation de données, et, par-dessus tout, en téléchargeant le plus rapidement possible. En partant de ce constat, nous avons retenu les critères suivants pour évaluer chaque VPN P2P :

  • Sécurité – Le cryptage garantit qu’aucun tiers ne peut surveiller l’activité de l’utilisateur du VPN. Il permet notamment de vous protéger des fournisseurs d’accès Internet. Un VPN avec « kill switch » (bouton d’arrêt d’urgence) et protection contre les fuites DNS sera encore plus apprécié.
  • Politique en matière de journaux – Un service VPN P2P ne doit pas garder de journaux de connexion, ce qui signifie qu’il n’enregistrera pas d’informations sur votre activité. Les adresses IP ne doivent pas être enregistrées non plus. Idéalement, le VPN ne recueille aucune information sur vous ou votre navigation et ne pourra donc pas être piraté ou contraint à livrer des informations sur ses clients.
  • Limitations de bande passante – Certains VPN sont limités en termes de données ou de bande passante, bridant ou interrompant les téléchargements lorsque cette limite est atteinte. Ce type de VPN est à éviter, car les torrents demandent souvent beaucoup de données.
  • Vitesse – Les VPN pour torrents que nous recommandons obtiennent tous des scores au-dessus de la moyenne lors de nos tests de vitesse.
  • IP partagées – Pour télécharger des torrents, nous préférons les VPN qui utilisent des adresses IP partagées. En clair, cela signifie que vous partagez une adresse IP avec des dizaines, voire des centaines d’autres internautes. Les adresses IP partagées ajoutent une couche de sécurité importante en matière d’anonymat, votre activité en ligne est donc encore plus difficile à surveiller.

Sans plus tarder, voici nos choix parmi les meilleurs VPN pour télécharger des torrents.

1. ExpressVPN

ExpressVPN french

ExpressVPN arrive en première place dans notre classement des meilleurs VPN pour télécharger des torrents. ExpressVPN offre d’excellentes vitesses de téléchargement avec un cryptage AES 256 bits et une confidentialité de transmission parfaite (PFS) dans 78 pays différents. C’est l’option plug-and-play idéale pour tous ceux qui ne veulent pas perdre de temps avec des configurations avancées et souhaitent simplement disposer d’un outil qui garantira leur sécurité et leur anonymat pour télécharger des torrents. ExpressVPN ne conserve aucune donnée de trafic et est basé dans les îles Vierges britanniques, qui n’ont pas de lois sur la rétention de données. Il est doté d’un kill switch intégré pour empêcher toute fuite de trafic sur le réseau non crypté si votre connexion est interrompue. Le partage de fichiers P2P est pris en charge sur tous les serveurs.

En plus du téléchargement de torrents, ExpressVPN est également parfait pour débloquer des services de streaming géorestreints, comme Netflix, BBC iPlayer, Hulu, Amazon Prime Video et HBO Go/Now.

Les applications ExpressVPN sont disponibles sur Windows, Mac OS, Android, iOS, certains routeurs wifi et Linux.

MEILLEURE OFFRE: Économisez 49 % sur l’abonnement annuel à ExpressVPN ici. Inclus : 30 jours de garantie satisfait ou remboursé afin que vous puissiez l’essayer sans risque.

Lisez notre avis complet sur ExpressVPN.

2. NordVPN

NordVPN french

NordVPN, basé au Panama, ne conserve aucune donnée de connexion ni de journal de trafic. Le cryptage AES 256 bits avec une confidentialité de transmission parfaite (PFS) est configuré par défaut, le cryptage double-hop et les fonctions Tor sur VPN sont proposés en option. Les vitesses de téléchargement sont excellentes, mais parfois instables. La protection contre les fuites DNS et le kill switch peuvent être activés dans les paramètres. Le traditionnel kill switch all-or-nothing (tout ou rien) est en option, ou vous pouvez indiquer les programmes qui seront déconnectés d’Internet si la connexion VPN est interrompue, comme un client BitTorrent.

NordVPN utilise des adresses IP partagées et la bande passante disponible est illimitée. Le téléchargement de torrents est explicitement autorisé. Avec chaque abonnement, vous disposez également de fonctionnalités supplémentaires comme un proxy, un chat crypté et des notes cryptées qui s’autodétruisent. Ce VPN peut aussi débloquer une large gamme de services de streaming géorestreints, comme Netflix US, Hulu, BBC iPlayer et Amazon Prime Video. Une garantie satisfait ou remboursé 30 jours vous permet d’essayer le service et d’être ensuite remboursé si vous n’êtes pas entièrement satisfait.

Les applications NordVPN sont disponibles sur Windows, Mac OS, iOS et Android.

OFFRE EXCLUSIVE: Économisez 77 % sur l’abonnement 3 ans ici.

Lisez notre avis complet sur NordVPN.

3. IPVanish

IPVanish discounted plans

Lorsque l’on parle du nombre de serveurs disponibles, difficile de battre IPVanish. Comptant parmi les VPN les plus populaires au monde, IPVanish prend la confidentialité très au sérieux et il a été développé pour le téléchargement de torrents. Il ne crée aucun journal, pas même de journaux de connexion comme ceux utilisés pour le dépannage comme le fait ExpressVPN. Les protocoles L2TP et OpenVPN utilisent tous les deux un cryptage 256 bits. IPVanish utilise des adresses IP partagées et possède même une fonction intégrée qui permet aux utilisateurs de changer d’IP périodiquement, par exemple toutes les 60 minutes.

Les vitesses sont correctes, et la bande passante n’est pas limitée. IPVanish est spécifiquement destiné à certains pays, comme les Pays-Bas (plus d’informations ci-dessous), car il est particulièrement destiné au P2P. Un kill switch peut également être activé dans les paramètres. IPVanish est notamment très apprécié des utilisateurs de Kodi avec son application Android légère et sa compatibilité avec l’ensemble des modules complémentaires Kodi que nous avons testés.

Les applications IPVanish sont disponibles sur Windows, Mac OS, iOS et Android.

OFFRE SPÉCIALE: Économisez 60 % sur l’abonnement annuel ici ou 25 % sur l’abonnement mensuel.

Lisez notre avis complet sur IPVanish.

4. CyberGhost

cyberghost homepage

CyberGhost, société basée en Roumanie, permet le partage de fichiers P2P sur n’importe quel serveur n’étant pas situé aux États-Unis ou en Russie. En raison de pressions juridiques, CyberGhost bloque activement le trafic BitTorrent dans ces deux pays (probablement en bloquant les ports fréquemment utilisés par les clients BitTorrent, mais nous ne l’avons pas vérifié). CyberGhost n’est pas totalement hostile au téléchargement de torrents, et propose même un profil « Torrent Anonymously » (télécharger des torrents anonymement) qui vous connectera au meilleur serveur VPN disponible spécifiquement destiné aux torrents.

CyberGhost ne conserve pas de journaux, utilise un cryptage AES 256 bits avec PFS et propose un kill switch dans sa version sur ordinateur. Un bouton d’arrêt spécifique à l’application est disponible dans les paramètres, surnommé « app protection » (protection de l’application), qui permet de déconnecter des programmes particuliers d’Internet, par exemple un client torrent. CyberGhost Pro a obtenu de bons résultats lors de nos tests de vitesse et permet même de débloquer US Netflix, BBC iPlayer et Amazon Prime Video.

Les applications CyberGhost sont disponibles sur Windows, Mac OS, iOS et Android.

RÉDUCTION POUR LES LECTEURS: Économisez plus de 70 % sur un abonnement de 2 ans à CyberGhost.

Lisez notre avis complet sur CyberGhost.

5. PrivateVPN

privateVPN french home page

PrivateVPN est un fournisseur de services VPN relativement jeune avec un réseau plus restreint que les acteurs du secteur présents sur cette liste, mais vous disposez de vitesses de téléchargement élevées et d’une sécurité sans faille. Il utilise un cryptage 256 bits avec un PFS sur le protocole OpenVPN. Aucun journal de trafic ou de données de connexion n’est enregistré. Un kill switch est intégré et disponible en option.

En plus de permettre le téléchargement anonyme de torrents, PrivateVPN est également parfait pour débloquer des contenus géorestreints comme US Netflix, BBC iPlayer, Hulu et Amazon Prime Video. Vous pouvez connecter jusqu’à six appareils sur un même compte.

Les applications PrivateVPN sont disponibles sur Windows, Mac OS, iOS et Android.

OFFRE DOUBLE: Pour un abonnement à l’année, PrivateVPN propose une réduction de 76 % aux clients de Comparitech, et 5 mois vous sont offerts sans frais supplémentaires.

Lisez notre avis complet sur PrivateVPN.

6. StrongVPN

StrongVPN homepage

StrongVPN a récemment subi une refonte complète et propose désormais des améliorations qui manquaient cruellement à ses applications et à son réseau de serveurs. La société ne recueille aucune donnée, que ce soit des journaux, des contenus du trafic ou encore des métadonnées de connexion. Un abonnement vous permet de disposer d’une bande passante illimitée sur cinq appareils connectés simultanément.

Toutes les connexions sont cryptées et vous pouvez même choisir d’opacifier le trafic en utilisant une fonction spéciale « Scramble » (brouillage) qui masque les connexions OpenVPN. Une protection contre les fuites DNS et un kill switch sont intégrés aux applications. StrongVPN a longtemps été le VPN préféré des internautes chinois, et ses mises à jour récentes ciblent un public plus large, notamment les amateurs de torrents.

Les applications StrongVPN sont disponibles sur Windows, Mac OS, iOS, Android.

OFFRE RÉSERVÉE AUX LECTEURS: Économisez plus de 40 % ici. Inclus : 30 jours de garantie satisfait ou remboursé pour l’essayer sans risque.

Lisez notre avis complet sur StrongVPN.

Évitez les VPN gratuits pour télécharger des torrents

L’utilisation d’un VPN gratuit pour télécharger des torrents anonymement est généralement fortement déconseillée. En raison de la quantité de bande passante nécessaire, de nombreux services de VPN gratuits interdisent toute activité de P2P. D’autres ne sont pas sécurisés et imposent de nombreuses limitations en termes de données. L’adage bien connu se vérifie encore une fois, « si c’est gratuit, vous êtes le produit. » Ce constat est d’autant plus vérifiable lorsque l’on sait qu’un VPN n’est pas uniquement un logiciel, c’est un service continu qui nécessite des ressources et une maintenance permanente.

Les VPN gratuits, TunnelBear, Windscribe et Hide.Me, sont un peu plus fiables, mais imposent des limitations de vitesse ou de données qui ne sont pas idéales pour le téléchargement de torrents. TunnelBear et VPN Gate, des projets VPN gérés par la communauté, interdisent explicitement le partage de fichiers P2P.

Nous avons également testé plusieurs fournisseurs de VPN payants. PureVPN, VyprVPN, HideMyAss, Overplay et Hotspot Shield ont tous échoué à nos tests en raison de leurs politiques d’enregistrement de journaux. Nous n’avons pas retenu IronSocket et BolehVPN à cause de problèmes de performances.

D’autres VPN gratuits destinés au téléchargement de torrents peuvent même dégrader la protection de votre vie privée plutôt que l’améliorer. Certains conservent des journaux de votre activité, injectent des cookies de suivi dans votre navigateur Web, insèrent des publicités sur des pages Web, ou envoient des logiciels malveillants.

Hola

Certains fournisseurs de VPN gratuits sans scrupules peuvent même récupérer les données personnelles de leurs utilisateurs pour les revendre à des tiers. Hola, un VPN gratuit basé en Israël, a été un exemple du genre. La société a été surprise en train de revendre la bande passante de ses utilisateurs, et a également été critiquée car le logiciel transformait chaque utilisateur de Hola en nœud sur le réseau, et ce de manière plutôt opaque, au lieu d’héberger et de mettre à disposition ses propres serveurs VPN dédiés.

VPNGate

VPNGate est une fantastique initiative universitaire menée au Japon qui vise à offrir un libre accès au Web aux personnes vivant dans des pays sous le joug de régimes totalitaires antidémocratiques. Il utilise un réseau de nœuds bénévoles dans le monde entier qui constituent autant de relais. Il décourage les activités de partage de fichiers P2P qui pourraient perturber le réseau, et il conserve des journaux pendant trois mois afin d’aider à lutter contre les abus et les actes criminels.

IronSocket

IronSocket ne conserve pas de journaux, mais la majorité de ses serveurs interdisent expressément toute activité de P2P. Ces serveurs non-P2P bloquent toutes les connexions P2P. Même s’il ne conserve pas de journaux, il surveille tout de même votre activité à un certain niveau.

Lisez notre avis complet sur IronSocket.

Questions juridiques concernant le téléchargement de torrents

Les torrents sont devenus synonymes de violation des droits d’auteur et de piratage, mais la technologie sous-jacente n’est pas illégale en elle-même. Des sites de torrent parfaitement légaux existent et sont utilisés quotidiennement, comme SXSW, ou pour le partage de fichiers tombés dans le domaine public.

Cependant, si vous fréquentez ThePirateBay, uTorrent, ou KickassTorrents, il y a de fortes chances que les fichiers que vous téléchargez soient illégaux. Les autorités gouvernementales peuvent vous infliger une amende pour avoir commis une telle infraction, alors que les fournisseurs d’accès Internet et les titulaires des droits d’auteur vous menaceront et pourront, dans certains cas, mener des actions en justice. Bien qu’il soit peu probable qu’une maison de disques poursuive un particulier en justice, elle pourrait demander des dommages et intérêts en vertu de règlements.

Voici un aperçu des lois sur le téléchargement de torrents dans plusieurs pays :

États-Unis

Le téléchargement de documents protégés par des droits d’auteur est illégal aux États-Unis. Lorsqu’ils interceptent des utilisateurs qui téléchargent illégalement des fichiers torrents, les FAI adoptent souvent la règle des « trois avertissements ». Il est cependant totalement légal de télécharger des documents non protégés par des droits d’auteur.

Les titulaires de droits d’auteur agissent souvent via des copyright trolls, qui enregistrent les adresses IP des personnes qui téléchargent des torrents et envoient des lettres de règlement réclamant une rémunération. Ces entités ont le droit de poursuivre les internautes au nom du détenteur des droits d’auteur, mais comme une adresse IP ne constitue pas légalement une identité aux États-Unis, les destinataires peuvent ignorer ces menaces sans aucun risque.

Canada

Le Copyright Modernization Act (loi sur la modernisation du droit d’auteur) adopté en janvier 2014 oblige les FAI à avertir les contrevenants sur les lois en vigueur sur les droits d’auteur. Les identités des destinataires sont stockées sur les serveurs des FAI pendant six mois. Les titulaires des droits d’auteur ne peuvent pas intenter de poursuites pour exiger des dommages supérieurs à 5 000 $, ce qui, dans la plupart des cas, est une somme trop faible pour qu’ils y consacrent du temps ou des efforts.

Le système d’avertissement est plus éducatif que répressif, mais les FAI peuvent cependant pénaliser les personnes qui téléchargent des torrents en limitant leur bande passante.

Royaume-Uni

Les principaux FAI sont tenus par la loi d’informer les abonnés lorsque l’Industrie Phonographique britannique les identifie comme téléchargeant des torrents sous la forme d’une « ordonnance de cesser et de s’abstenir ». Les FAI se réservent le droit de limiter la bande passante et de déconnecter les utilisateurs. Les FAI comptant moins de 400 000 abonnés ne sont toutefois pas soumis à cette loi.

Les titulaires des droits d’auteur ont le droit d’intenter des poursuites contre les contrevenants, même si les activités en question n’impliquent aucune opération financière.

Les trackers de torrents les plus populaires comme ThePirateBay sont bloqués chez les principaux FAI au Royaume-Uni, mais ceux-ci sont toujours accessibles via un VPN.

Australie

Le piratage est un crime en Australie, mais la loi n’est pas vraiment appliquée. Il n’est pas complètement impossible pour un titulaire de droits d’auteur de poursuivre les FAI pour obtenir l’identité des contrevenants, à qui ils peuvent ensuite demander une rémunération en faisant appel à une pratique nommée « speculative invoicing » (facturation spéculative), mais c’est relativement rare.

La règle des « trois avertissements », en vertu de laquelle les fournisseurs d’accès informent leurs abonnés au nom des titulaires de droits d’auteur, a été abandonnée en début d’année en raison de litiges sur les coûts de mise en œuvre de cette mesure.

Certains trackers de torrents et d’autres sites proposant des contenus enfreignant la loi ont été bloqués par les FAI à la suite d’une ordonnance du tribunal. Mise à jour décembre 2016 : Une cour fédérale australienne a ordonné aux FAI de bloquer les trackers BitTorrent, y compris ThePirateBay, Torrentz, TorrentHound, IsoHunt et SolarMovie. Mais ils sont toujours accessibles via l’un des fournisseurs de VPN listés ci-dessus.

Pays-Bas

Nous ajoutons un paragraphe spécialement consacré aux Pays-Bas afin de défaire une idée très répandue selon laquelle le piratage de contenus protégés par des droits d’auteur est légal dans ce pays. Depuis 2014, ce n’est plus le cas. Ce type d’activités est considéré comme une infraction civile, mais ce n’est pas une infraction criminelle, vous ne serez donc pas poursuivi par les forces de l’ordre, mais vous pourrez être condamné à payer une amende.

Cependant, la loi stipule que le montant des amendes ne peut être artificiellement gonflé, les dommages que les titulaires de droits peuvent exiger sont plafonnés. Cette mesure découragera probablement toute action en justice, sauf contre des internautes qui téléchargent et partagent de manière particulièrement active.

Allemagne

Le téléchargement de documents protégés par des droits d’auteur est illégal en Allemagne. L’application de la loi est généralement assurée par des cabinets d’avocats agissant pour le compte des détenteurs des droits d’auteur (voir : copyright trolls). Les amendes vont généralement jusqu’à 1 000 euros.

Tout comme aux États-Unis, les copyright trolls envoient des lettres menaçantes aux personnes qui téléchargent des torrents après avoir identifié leur adresse IP. Même si nous ne sommes pas experts en droit allemand, on peut dire que si vous recevez une lettre, vous devez réagir de la même façon qu’aux États-Unis : si vous n’êtes pas identifié par votre nom et que le courrier ne vient pas directement des forces de l’ordre, ignorez-le et attendez simplement que le délai de prescription expire.

Notez que si quelqu’un pirate des contenus via un réseau wifi non sécurisé, le propriétaire du réseau wifi peut être tenu pour responsable, même s’il n’était pas au courant de l’activité illégale sur son réseau. Cette amende s’élève généralement à environ 100 euros.

À Lire : Les Meilleurs VPN pour l’Allemagne

Inde

Les lois sur le piratage en ligne sont un peu confuses en Inde. Un grand nombre d’articles parus en 2016 suggèrent que même consulter certaines pages Web ou certains fichiers torrents (et donc pas directement le contenu protégé par des droits d’auteur) suffirait à faire condamner les internautes à de lourdes amendes voire à des peines d’emprisonnement. Ce n’est cependant pas exact. La rumeur est née d’un avertissement mal formulé émis par les FAI indiens qui apparaissait lorsque les utilisateurs essayaient d’accéder à des sites bloqués.

En Inde, le piratage est illégal comme partout ailleurs et peut entraîner des amendes ou des peines d’emprisonnement, mais la répression semble avant tout être axée sur la redistribution, par exemple voler et revendre des contenus piratés, plutôt que de les utiliser à des fins personnelles.

À Lire : Le Meilleur VPN pour l’Inde

Comparitech ne cautionne pas et n’encourage pas le piratage. Merci de télécharger des torrents légaux uniquement.

Kodi et Popcorn Time

Les vidéos en streaming de Popcorn Time fonctionnent grâce à des torrents. Même si vous ne téléchargez pas directement les fichiers trouvés sur ThePirateBay sur votre disque dur, vous n’êtes pas moins responsable aux yeux de la loi. Lorsque vous utilisez Popcorn Time, vous téléchargez et partagez simultanément du contenu (upload/download).

Certains modules complémentaires de Kodi génèrent également des flux vidéo à partir de torrents. N’oubliez pas d’être également attentif à une plate-forme récemment apparue nommée Acestreams. Elle utilise des connexions bittorrent peer-to-peer pour que ses utilisateurs puissent partager simultanément la charge d’un flux. Cela signifie que vous partagez votre connexion avec d’autres personnes, ce qui entraîne des problèmes potentiels de sécurité et de confidentialité qui peuvent généralement être évités grâce à un VPN destiné aux téléchargements de torrents. Les contenus Acestreams sont de plus en plus populaires pour la lecture en streaming direct et à la demande.

Pare-feu NAT

De nombreux services VPN proposent des pare-feu NAT intégrés. Ils bloquent les connexions des pairs sur les réseaux P2P, ainsi que d’autres connexions non sollicitées. Ils peuvent cependant empêcher les torrents de fonctionner correctement, car ils dépendent des réseaux P2P.

Selon le logiciel VPN, vous pourrez peut-être désactiver le pare-feu NAT dans les paramètres. Dans le cas contraire, vous devrez utiliser la redirection de port. Il s’agit généralement d’une procédure manuelle par laquelle le fournisseur de VPN désigne un port spécifique pour le trafic P2P. Pour utiliser ce port, les utilisateurs doivent configurer leur client BitTorrent. Si le port n’est pas indiqué sur le site Web du fournisseur de VPN, l’utilisateur devra contacter le service client afin d’en faire la demande.

Comment un VPN protège-t-il votre vie privée lorsque vous téléchargez des torrents

Lorsque vous téléchargez des torrents, un VPN protège votre vie privée principalement de deux manières.

Tout d’abord, le VPN empêche votre FAI et toute autre personne sur votre réseau local de voir ce que vous êtes en train de télécharger. Parce que tous les fichiers que vous téléchargez via BitTorrent sont cryptés lorsqu’ils passent par les serveurs de votre FAI, leur contenu ne peut pas être identifié. Pour qu’un FAI puisse casser le cryptage mis en place par votre service VPN, il lui faudrait déployer des efforts insensés et y passer beaucoup de temps.

Deuxièmement, un VPN empêche les autres utilisateurs de télécharger les mêmes fichiers que vous depuis votre adresse IP. BitTorrent est un protocole P2P ou peer-to-peer (pair à pair). Cela signifie que toutes les personnes qui utilisent le même fichier torrent sont connectées dans ce que l’on appelle un « swarm » (essaim). Chaque appareil connecté à l’essaim peut voir toutes les adresses IP de tous les autres appareils de ce même essaim. De nombreux clients BitTorrent vous permettent même d’afficher la liste des autres périphériques auxquels vous êtes connecté lorsque vous partagez une partie ou la totalité d’un fichier sur le réseau (leeching/seeding).

Sans VPN, votre adresse IP réelle peut être utilisée pour identifier votre position approximative et votre fournisseur d’accès Internet. C’est de cette manière que les copyright trolls parviennent à identifier les Internautes qui téléchargent des torrents et à leur envoyer ensuite des lettres menaçantes (lisez notre article sur comment y réagir dans notre guide juridique et de sécurité sur les torrents).

Un VPN masque votre adresse IP afin que les autres périphériques de l’essaim ne voient que l’adresse IP du serveur VPN P2P. Les meilleurs VPN destinés aux torrents utilisent généralement des adresses IP partagées, ce qui signifie que des dizaines et même des centaines d’utilisateurs se voient attribuer la même adresse IP. Le nombre de ces utilisateurs rend presque impossible l’identification d’une seule personne pour un téléchargement de torrent. De plus, si vous utilisez l’un des VPN qui n’enregistrent aucun journal que nous vous avons présentés dans cet article, le fournisseur de VPN n’aura aucune information utilisateur à transmettre en cas d’avis de type DMCA (Digital Millennium Copyright Act).

Le masquage de votre adresse IP vous protège également contre les pirates qui pourraient l’utiliser comme porte d’entrée dans votre système, pour trouver des informations personnelles vous concernant, ou même pour vous harceler directement chez vous. Votre adresse IP est comme votre adresse personnelle, mais pour votre ordinateur. Toute personne qui la connaît peut savoir où vous êtes.

L’importance des kill switch

Un kill switch VPN interrompt l’ensemble du trafic Internet dans le cas où le VPN interrompt inopinément la connexion pour une raison quelconque. Ce mécanisme évite que votre véritable adresse IP et que votre trafic torrent ne fuient sur le réseau non crypté de votre FAI, ce qui pourrait exposer votre activité en ligne à votre FAI, aux copyright trolls et aux hackers. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de lier votre IP (voir ci-dessous) et/ou d’utiliser un kill switch.

Tous les meilleurs VPN pour télécharger des torrents que nous recommandons disposent d’une fonction kill switch dans leurs versions pour ordinateur, mais elle n’est pas toujours activée par défaut. N’oubliez pas de l’activer dans les paramètres. Les applications VPN mobiles pour Android et iOS sont beaucoup moins susceptibles de proposer une fonction kill switch.

Sachez cependant que tous les kill switch ne se valent pas. Une simple interruption de connexion est assez simple à détecter, mais le kill switch n’est peut-être pas capable de gérer d’autres types d’interruptions de réseau, de plantages et/ou de modifications de configuration. Vous pouvez en apprendre davantage sur les fuites qui se produisent dans de tels scénarios dans notre analyse de test de fuite de VPN, que nous allons étendre à davantage de VPN au fil du temps. Les deux types de fuites qui intéressent le plus les amateurs de torrents sont les fuites d’adresses IP et les fuites de trafic IP.

Lier votre IP

La liaison IP (IP binding) est une précaution utile si vous voulez vous assurer que tous les téléchargements de torrent se font bien via votre VPN P2P. Lier votre client torrent à une adresse IP limite les téléchargements à une adresse IP spécifique. Cela signifie que vous pouvez configurer le client pour qu’il télécharge des torrents uniquement lorsqu’il est connecté à un certain serveur VPN P2P. Si la connexion au VPN s’interrompt ou si vous vous déconnectez, les téléchargements s’arrêteront, ce qui ajoute un kill switch à votre VPN sans affecter les autres applications et services évitant ainsi toute fuite de trafic de torrents sur votre adresse IP réelle.

Vérifiez les paramètres de votre logiciel de gestion de torrents pour voir s’il prend en charge la liaison IP. uTorrent dispose de cette option sur Windows, tout comme Azureus Vuze sur Mac et Windows.

Évitez les logiciels malveillants

Les sites Web de torrents et les torrents eux-mêmes sont de véritables paradis pour les logiciels malveillants (malwares). Les torrents étant mis en ligne par la communauté, ils ne sont pas toujours garantis sans virus ou logiciels malveillants. Chaque fois que vous téléchargez un torrent, pensez à le scanner avec un bon logiciel antivirus à jour. Si le site Web depuis lequel vous avez téléchargé votre torrent propose une section réservée aux commentaires, d’autres utilisateurs ont peut-être déjà publié des messages sur d’éventuelles menaces présentes dans le fichier. Les logiciels et jeux vidéo, qui contiennent de nombreux fichiers, sont particulièrement touchés par le phénomène, car il est facile d’y dissimuler des fichiers malveillants.

Consultez nos avis pour trouver l’antivirus qui conviendra le mieux à vos besoins.

Redirection de port

La redirection de port est un sujet plutôt controversé chez les personnes qui téléchargent des torrents. Certains affirment que cette méthode améliore les vitesses de téléchargement en permettant à leur client torrent de se connecter à plus de pairs.

D’autres avancent que c’est parfaitement inutile et qu’associé à l’utilisation d’un VPN pour télécharger des torrents, cela ne fait que complexifier le téléchargement et peut même dégrader la protection des utilisateurs. En effet, les autres utilisateurs qui partagent la même adresse IP VPN seront tous limités aux mêmes ports, à l’exception de celui qui choisit de rediriger le port. Cela peut faciliter le suivi de l’activité P2P et l’identification d’un seul utilisateur.

La plupart des clients VPN ne proposent pas la redirection de port et fonctionnent très bien sans. Pour ceux qui proposent cette fonctionnalité, vous devrez indiquer le port à rediriger dans les paramètres de votre client torrent. La redirection de port dans un VPN ne nécessite pas de rediriger des ports sur votre routeur. Vous devrez peut-être simplement désactiver le mappage NAT-PMP et/ou uPNP dans le client torrent.

« torrent » par Fif’ sous licence CC BY-SA 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.