5 Meilleurs VPN pour la Chine

Le système performant de censure en ligne chinois, connu sous le nom de Great Firewall (en référence à la Grande Muraille), en a fait un hotspot pour les utilisateurs de VPN. Les expatriés et les Chinois natifs utilisent les VPN pour accéder à des sites bloqués et des applications comme Facebook, les services Google, Tinder, les médias occidentaux, Netflix et même Comparitech.

Pour de nombreux expatriés en Chine, les VPN sont une nécessité quotidienne, et la fiabilité est le facteur le plus important. Le Great Firewall vise parfois les services VPN, en bloquant leurs serveurs et en limitant la bande passante. Les VPN qui résistent aux assauts répétés sont donc privilégiés par les étrangers.

Techniquement, il n’est pas illégal d’utiliser un VPN en Chine. Cela fait 3 ans que j’y réside, et je n’ai jamais entendu parler d’une arrestation pour en avoir utilisé un. Le but des autorités est de censurer, pas de punir.

Nous avons axé cette liste sur les critères que nous estimons être les plus importants pour les utilisateurs de VPN en Chine. Ces principaux critères sont la fiabilité, le service client, la rapidité et la gamme de serveurs disponibles (en particulier en Asie). N’oubliez pas que tous les VPN sont bloqués par le GFW de temps en temps. Un bref aperçu des commentaires sur les forums d’expatriés de Pékin ou de Shanghai révèle que le VPN parfait n’existe pas. Mais il s’agit là de VPN qui ont fait leurs preuves contre un adversaire bien armé.

Conseil : De nombreux sites de VPN sont bloqués en Chine, même si le VPN fonctionne en lui-même. Il est donc préférable de vous abonner au VPN de votre choix avant de vous rendre en Chine si vous n’y résidez pas actuellement.

1. ExpressVPN

ExpressVPN french

ExpressVPN est probablement le VPN le plus populaire en Chine, d’autant plus que la capacité d’Astrill à contourner le Great Firewall est inégalée depuis le début de l’année. Express n’est pas le VPN le moins cher de cette liste, mais il demeure un choix populaire parmi les utilisateurs en Chine pour de bonnes raisons. Il dispose de serveurs situés dans de nombreuses localisations, d’une excellente rapidité constante, permet trois connexions simultanées, offre un service de dialogue en direct 24h/24 et 7j/7 et revendique une disponibilité de 99,9%. L’application ExpressVPN est compatible avec toutes les principales plateformes bureau et mobiles et est très simple à utiliser. Ces plateformes comprennent Windows, MacOS, iOS, Android, Linux (ligne de commande) et tous les routeurs compatibles. Il est possible de télécharger des torrents sur tous les serveurs, et Express possède généralement quelques serveurs qui fonctionnent pour Netflix. Si vous ne restez en Chine que pendant une courte période, vous pourriez peut-être bénéficier de la garantie de remboursement dans les 30 jours.

OFFRE POUR LES LECTEURS: Obtenez 3 mois gratuits avec un abonnement de 12 mois ici et une réduction de 49% sur le prix standard (la garantie de remboursement pendant 30 jours s’applique toujours, afin de vous permettre de tester le service sans risque)

Lisez notre critique complète d’ExpressVPN ici.

2. NordVPN

NordVPN french

NordVPN a récemment annoncé qu’il fonctionnait désormais en Chine, ce qui est une bonne nouvelle, surtout pour les habitants de Beijing et de Shanghai qui souhaitent bénéficier de multiples connexions simultanées à bas prix. NordVPN offre un bon rapport qualité prix, avec ses six connexions simultanées compris dans un abonnement peu onéreux. Il peut également débloquer des sites de streaming comme Netflix US et Hulu, qui bloquent la plupart des autres connexions VPN. Les Torrents sont tolérés et ses serveurs sont disponibles dans plus de 60 pays. NordPVN ne conserve pas d’historique d’activités des utilisateurs et offre des normes de cryptage robustes. Certains serveurs sont spécialisés et optimisés en termes de rapidité et de sécurité comme anti-DDoS, streaming ultra-rapide, double VPN et Tor sur VPN. Les applications sont disponibles pour Windows, MacOS, iOS et Android.

Les applications de bureau – à la fois Windows et MacOS – fonctionnent en Chine. Les utilisateurs d’Android devraient opter pour la version bêta de l’application la plus récente. Malheureusement, l’application iOS de NordVPN ne peut pas échapper au grand pare-feu pour le moment.

Consultez notre avis complet de NordVPN ici.

OFFRE EXCEPTIONNELLE: Nos lecteurs peuvent bénéficier d’une remise incroyable de 77% avec un abonnement de 3 ans ici.

3. StrongVPN

StrongVPN1

StrongVPN est un des services préférés des expatriés et des touristes en Chine. Il propose plus d’une douzaine de sites de serveurs aux États-Unis, bien que sa présence ne soit pas aussi importante dans le reste du monde. Nous n’aimons pas vraiment leur application bureau, ni l’absence d’option OpenVPN, mais les protocoles L2TP et SSTP fonctionnent assez bien. La vitesse et la disponibilité sont fiables et StrongVPN est une société assez petite pour passer à travers les filets des censeurs par rapport aux VPN plus connus. Les prix sont moyens, plus ou moins comparables avec Astrill, mais avec moins de suppléments payants. Les abonnements sont offerts avec une garantie de remboursement de 5 jours. Le service client est disponible toute l’année 24h/24 et 7j/7 mais ne peut être contacté qu’à travers un formulaire en ligne. Des applications sont disponibles pour Windows, MacOS, iOS et Android.

Mise à jour du 31 décembre 2017: StrongVPN offre une remise de 41% sur son forfait annuel, plus 15% de réduction disponible si vous suivez ce lien et appliquez le code de réduction ‘SAVE15’ au paiement.

Mise à jour: StrongVPN nous a informés qu’OpenVPN est disponible dans certaines villes, dont les serveurs de San Francisco.

4. VyprVPN

VyprVPN China

VyprVPN est un des seuls VPN de haut niveau avec support pour les utilisateurs basés en Chine, ce qui signifie qu’il est propriétaire de ses propres serveurs et ne les loue pas. Cela permet d’offrir des vitesses rapides et constantes et une excellente disponibilité. La version Pro comprend un protocole « caméléon » exclusif qui masque le trafic VPN pour le rendre moins sensible à la technologie d’inspection approfondie des paquets du Great Firewall. Il est plus cher, mais les résidents de Chine seront ravis de savoir que la société accepte les paiements d’Alipay, une passerelle de paiement populaire dans le pays, similaire à PayPal. VyprVPN offre un nombre important de localisations. Un service de messagerie en direct est disponible. Petit bémol en ce qui concerne les politiques d’archivage peu confidentielles de VyprVPN. Si vous téléchargez souvent sur les sites de torrent ou si vous utilisez Popcorn Time VPN, ce VPN n’est peut-être pas la meilleure solution. Des applications sont disponibles pour Windows, MacOS, iOS et Android.

Consultez notre critique de VyprVPN ici et essayez le avec une garantie de remboursement de 30 jours ici.

5. Buffered

buffered servers and connected

Basé en Hongrie, Buffered offre une application facile d’utilisation pour Windows et MacOS, qui parait-il est capable de contourner le Great Firewall. Malheureusement, aucune application mobile n’est encore disponible. Toutefois, vous pouvez configurer les périphériques iOS et Android manuellement via une application OpenVPN. Vous pouvez connecter jusqu’à cinq périphériques simultanément sur un seul compte. Buffered est donc une option robuste pour une famille ou une collocation. La vitesse est fiable et les connexions sont rarement coupées. La société possède des serveurs dans 37 pays, dont plusieurs dans la région Asie-Pacifique. Des applications sont disponibles pour Windows et MacOS. Mise à jour du 24 décembre 2017: Nous avons reçu plusieurs rapports selon lesquels Buffered ne travaille plus de manière cohérente en Chine. Nous vous recommandons donc d’opter pour l’un des autres VPN de cette liste.

Consultez notre avis complet sur Buffered et bénéficiez de leur garantie de remboursement de 30 jours en testant le service sans risque ici.

Les VPN à éviter en Chine

Private Internet Access

Certes, nous avons globalement fait éloge de PIA dans notre analyse, mais la société admet qu’elle a du mal à maintenir ses connexions en Chine et en-dehors du pays.

HideMyAss

Les utilisateurs signalent des connexions lentes et de mauvaise qualité en Chine avec HideMyAss. La société est également connue pour ses politiques inférieures en matière d’historique de connexion, et a eu des problèmes avec les autorités dans le passé.

VPN Gate

Ce VPN d’origine universitaire pair à pair gratuit, géré par un nœud de volontaires, a été créé comme une expérience et un moyen de contourner la censure. Je l’ai utilisé pendant un certain temps à Pékin il y a quelques années, mais il a depuis cessé de fonctionner.

Votre VPN ne fonctionne pas en Chine ? Essayez ceci.

Même si vous avez un bon VPN en Chine, sachez que les VPN peuvent parfois être bloqués. Nous vous suggérons ci-dessous quelques étapes pour faire fonctionner le vôtre de nouveau:

  • Changez votre serveur
  • Modifiez votre protocole VPN
  • Transfert de port vers le port 433 (SSL)

Le protocole SSTP pour Windows utilise le port 433 par défaut ; il s’agit donc d’une bonne option pour les VPN compatibles avec ExpressVPN et StrongVPN. Si vous bloquez le port 443 totalement, cela pourrait interrompre votre connexion internet – tous les sites qui utilisant HTTPS seraient inaccessibles – il est peu probable que la Chine bloque l’ensemble du trafic au port 443.

Méthodes non-VPN pour contourner le Great Firewall

Les VPN sont une solution éprouvée pour contourner le GFW, mais il existe d’autres méthodes qui fonctionnent plus ou moins bien.

  • Lantern, un logiciel pair à pair gratuit de contournement d’internet qui connait une forte popularité. Il utilise un réseau de tunnels volontaires pair à pair avec des points de sortie à l’extérieur de la Chine.
  • On nous a signalé que Tor fonctionnerait, mais uniquement en appliquant des configurations avancées. Le Great Firewall est capable d’identifier facilement et bloquer les points de sortie de Tor. Vous devrez configurer des ponts.
  • Certaines applications proxy SOCKS comme Shadowsocks fonctionneraient, mais n’espérez pas des vitesses élevées ou une bonne politique de confidentialité. Vous avez également Surge pour iOS, mais celui-ci a été conçu pour les développeurs, ce qui signifie que son interface utilisateur n’est pas très intuitive.

Les VPN en Chine

Si vous n’êtes pas en Chine et que vous avez besoin d’un VPN avec des serveurs sur le continent, vos options sont assez limitées:

  • PureVPN est notre premier choix, qui possède des serveurs à Pékin, Shanghai et Guangdong. Cependant, les utilisateurs résidant en Chine signalent des résultats mitigés en terme de tunneling du GFW.
  • EarthVPN et Astrill ont au moins un serveur fonctionnant en Chine.
  • FlyVPN et SenVPN possèdent quelques serveurs en Chine, mais Comparitech ne les a pas testés et n’est pas en mesure de les recommander.
  • HideMyAss possède un serveur en Chine, mais ne doit être utilisé qu’en dernier recours.

Pour plus d’informations sur l’utilisation d’un VPN pour acheminer des données vers le continent, consultez notre tutoriel qui décrit comment visionner Youku en-dehors de la Chine.

Sites bloqués en Chine

Il ne s’agit en aucun cas d’une liste exhaustive, mais vous pouvez débloquer les sites et les applications suivants en utilisant un VPN en Chine :

  • Tous les services Google (Gmail, Traduction, Moteur de recherche, Drive, Play Store, etc.)
  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Médias d’informations
  • Instagram
  • Tinder
  • Snapchat
  • Dropbox
  • Github
  • Vimeo
  • Soundcloud
  • Flickr
  • WhatsApp

Mise à jour d’octobre 2017: WhatsApp est maintenant complètement bloqué en Chine. Après de brèves interruptions de service au cours desquelles les utilisateurs n’ont pas pu envoyer de photos et de vidéos, la Chine a complètement bloqué l’application de messagerie la plus populaire au monde, y compris les simples messages textes. Le blocage coïncide avec le 19ème Congrès national du Parti communiste chinois. La censure est souvent accélérée avant de tels événements.

Un VPN va débloquer tous les sites et applications répertoriés ici, y compris WhatsApp.

Qu’est-ce que le Great Firewall ?

The Great Firewall est le surnom non officiel du système avancé de censure internet mis en place par le gouvernement chinois. Officiellement appelé le projet Golden Shield (Bouclier doré), les fournisseurs de services Internet appartenant à l’État limitent l’ensemble du trafic Internet à destination de et depuis la Chine à seulement quelques points d’accès.

Cela permet aux autorités de surveiller et de restreindre l’accès des contenus en provenance de l’extérieur du pays. Le Great Firewall associe plusieurs méthodes pour censurer le web, dont le blocage de l’IP, piratage du DNS, le filtrage des mots clés, l’inspection des paquets en profondeur (DPI), le filtrage des URL et l’exécution manuelle.

Bloquer un IP revient à mettre l’adresse IP d’un serveur hébergeant un site web sur liste noire. Le piratage du DNS consiste à modifier l’entrée d’un cache DNS afin qu’une URL, telle que www.comparitech.com, soit résolue dans une adresse IP erronée. Les mécanismes de filtrage des mots clés analysent les requêtes de recherche, les messages et les demandes de pages Web pour y déceler des mots et des phrases sensibles. Les FAI peuvent empêcher les communications indésirables en détournant les requêtes DNS contenant des mots clés sensibles et en injectant des réponses DNS modifiées. En effectuant une inspection des paquets ou un filtrage de paquets en profondeur (DPI), il est possible d’analyser le trafic Internet pour y trouver des mots clés sensibles ou déterminer si un paquet a été chiffré à l’aide d’un protocole VPN. La mise en application manuelle implique l’utilisation des forces de police de l’internet chinoises, constituées de 50 000 personnes, pour trouver et bloquer les adresses IP et les URL.

Pour traiter l’ensemble du trafic Internet entre le pays le plus peuplé du monde et le monde extérieur, des systèmes complexes de détection d’intrusion (IDS) créent des copies de paquets et les transmettent aux appareils de filtrage afin de ne pas interrompre les flux de trafic.

La plupart des sites bloqués par le Great Firewall restent bloqués en permanence, mais certains ne sont bloqués que temporairement. Étant donné qu’il est déployé à tous les principaux points d’accès du trafic Internet à l’intérieur et à l’extérieur du pays, le Great Firewall peut ralentir le trafic international. Cela se produit souvent à la suite d’un scandale, lors de manifestations anti-gouvernementales, et chaque année autour du 4 juin, l’anniversaire du massacre de la place Tiananmen en 1989.

De plus, il se peut que les sites bloqués dans une province ne le soient pas dans une autre province. Ceci indique que la censure d’Internet prend souvent source aux paliers inférieurs du gouvernement et n’est pas uniforme à l’échelle nationale. Le Tibet et le Xinjiang, deux provinces de l’ouest de la Chine connues pour leurs insurrections et rébellions fréquentes, ont un accès Internet extrêmement limité, à quelques heures seulement par jour.

L’utilisation de VPN est-elle légale en Chine ? (Mise à jour de janvier 2017)

Oui, il est toujours légal d’utiliser un VPN en Chine.

Nous avons remarqué dernièrement de nombreux gros titres mal formulés suggérant le contraire. En janvier 2017, un ministère du gouvernement chinois a publié un avis annonçant une campagne visant à lutter contre l’utilisation de VPN et de services spéciaux de câbles dans tout le pays jusqu’au 31 mars 2018.

L’annonce ne dit pas que l’utilisation d’un VPN est un crime. Je ne saurais le souligner assez, car ce point important a été souvent mal interprété par les médias occidentaux.

L’annonce indique que les fournisseurs VPN ne peuvent pas opérer légalement en Chine sans validation du gouvernement. Cela n’affecte pas les utilisateurs VPN de manière juridique, autant que nous sachions. Les serveurs VPN pourraient être bloqués plus souvent, attendez-vous donc à des interruptions plus fréquentes au cours des prochains mois.

Aucun fournisseur VPN sensé ne saurait entretenir une présence officielle en Chine. La plupart de ces sociétés n’ont pas de bureaux, d’employés ou de serveurs sur le continent. Cela signifie qu’ils fonctionnent en dehors de la juridiction des autorités chinoises et ne nécessitent pas l’approbation du gouvernement chinois pour exercer leur activité en toute légalité. Pourtant, ils pourraient bien être une cible de la censure du Great Firewall si le gouvernement décide de donner suite à sa menace.

On ne connait aucun cas d’arrestation, de condamnation à payer une amende ou de détention pour avoir utilisé un VPN. L’utilisation de VPN est tellement répandue en Chine, en particulier parmi les universitaires et les expatriés, qu’il est peu probable que cela change.

La Chine compte-t-elle bloquer tous les VPN d’ici 2018 ?

En juillet 2017, un rapport de Bloomberg citant des sources anonymes, a déclaré que le gouvernement chinois a ordonné aux trois principaux opérateurs de téléphonie Internet et mobiles de Chine – China Mobile, China Telecom et China Unicom – de bloquer l’accès individuel aux VPN d’ici le 1er février 2018. Si cela est vrai et est appliqué, cette mesure de répression bloquerait tout accès aux services VPN utilisés pour contourner le Great Firewall.

Mise à jour: Le ministère chinois de l’Industrie et de la Technologie de l’Information a qualifié l’article de Bloomberg de « faux » et affirme que cette année seuls les VPN non autorisés et utilisés pour mener des affaires illégales avaient été bloqués.

Mise à jour #2: La date limite supposée pour le VPN est passée, et les compagnies de télécommunications chinoises ont confirmé qu’aucune interdiction n’existe et n’ont reçu aucun avis de ce type de la part des autorités. Les gens habitant en Chine continuent d’utiliser les VPN en toute sécurité et légalement.

Même si les sources de Bloomberg sont fiables, ce ne serait pas la première fois que les autorités chinoises usent d’une telle rhétorique. En réalité, la Chine affiche déjà les adresses IP et les domaines des serveurs VPN connus à l’extérieur du pays à des intervalles peu fréquents. Auparavant, ces actions ont provoqué la dissolution de presque tous les VPN, comme Astrill, pour les utilisateurs résidant sur le continent. La plupart d’entre eux, cependant, n’ont subi que des interruptions temporaires, jusqu’à ce qu’ils aient pu mettre à jour leurs adresses de logiciels et de serveurs.

Bien qu’il y ait toujours une possibilité qu’un jour un décret bloque tous les VPN indéfiniment, nous pensons qu’il est plus probable que cela entraîne des interruptions partielles et temporaires dans l’ensemble. Donc ne vous inquiétez pas pour l’instant. Il est fort à parier que les utilisateurs de VPN en Chine pourront continuer de contourner le Great Firewall, bien que certains risquent d’endurer certaines interruptions de service ou devront peut-être changer de fournisseur.

Tous les VPN recommandés dans cette liste opèrent en Chine depuis longtemps. Ils ont appris comment échapper aux blocages et autres obstacles posés par le Great Firewall. Nous ne pensons pas que cela puisse changer dans les mois qui suivent.

Quelle est la probabilité que votre VPN soit bloqué en Chine ?

Le Great Firewall peut bloquer les serveurs VPN à tout moment, mais ceci a tendance à se produire en vagues. Il n’est pas très efficace de bloquer l’adresse IP d’un serveur unique car les utilisateurs peuvent simplement passer à un serveur différent. C’est pourquoi la Chine a tendance à regrouper une liste de plusieurs serveurs VPN pour les bloquer simultanément.

Cela se produit souvent au cours d’événements qui suscitent une grande attention politique en Chine. Par exemple, chaque année vers le 4 juin, l’anniversaire du massacre de la Place Tiananmen en 1989, l’ombre sur la réputation du Parti communiste chinois est effacée d’internet dans le pays.

Au cours des grandes réunions et sommets gouvernementaux, comme le récent sommet Belt and Road en mai, et afin de réprimer toute dissidence politique avant et pendant ces événements, il est fréquent que de nombreux sites web, serveurs VPN et autres contenus et services soient ajoutés à la liste noire du Great Firewall.

Parfois, les nouvelles restrictions sont permanentes, et d’autres fois, temporaires. Mais les fournisseurs VPN sont généralement en mesure de reprendre une activité normale au bout de quelques jours.

Google Play et Android en Chine

Google Play, comme tous les autres services Google, est bloqué en Chine. Cela signifie que vous ne pouvez peut-être pas accéder à la version Android de l’application de votre fournisseur VPN.

Au lieu de Google Play, les utilisateurs d’Android en Chine sont obligés d’utiliser des magasins d’applications tierces. Il en existe de nombreux, mais qui ne possèdent néanmoins probablement pas l’application que vous recherchez. Récemment, la Chine a ordonné aux magasin d’applications nationales de supprimer les applications VPN de leurs listes, mais même avant cela, les chances de trouver votre application VPN étaient déjà minimes.

Si vous avez un appareil Android et que vous comptez vous rendre en Chine, nous vous recommandons vivement de vous abonner à un service VPN avant de voyager. Si vous êtes déjà derrière le pare-feu, consultez le site web de votre fournisseur pour voir si vous pouvez télécharger directement un fichier APK. Un fichier APK est le programme d’installation d’une application Android. Vous devrez autoriser des applications provenant de sources inconnues dans les paramètres de votre appareil afin de pouvoir l’installer à l’aide d’un APK. N’oubliez pas toutefois que si vous installez un fichier APK, l’application ne se met pas automatiquement à jour.

Méfiez-vous des fichiers APK trouvés dans des magasins d’applications tierces et sites de téléchargement qui ne sont ni Google Play ni le site web officiel de votre VPN. Les APK téléchargés à partir de liens tiers sont souvent modifiés et contiennent des logiciels malveillants et autres virus indésirables.

Si vous êtes en Chine et que vous avez un VPN installé sur votre ordinateur de bureau ou votre ordinateur portable, mais pas sur votre téléphone Android, vous pouvez essayer de transférer l’application. Il existe de nombreuses méthodes pour le faire, mais la plus simple est de télécharger le fichier APK sur votre ordinateur, puis de le déplacer dans le dossier Téléchargements de votre périphérique Android via un câble USB. Vous pourrez ensuite accéder facilement à l’APK sur votre téléphone et l’installer.

iOS et l’App Store en Chine

Contrairement à Google, Apple a été autorisé à exploiter son propre magasin d’applications en Chine. Mais pour ce faire, il doit respecter les lois et règlements chinois. Cela signifie que lorsque les autorités chinoises demandent qu’une application soit retirée de l’App Store, Apple doit la supprimer si elle veut maintenir sa présence dans le pays.

À la fin du mois de juillet 2017, les réalités de cet arrangement ont touché les utilisateurs VPN. Apple a supprimé plusieurs applications VPN de la version chinoise de l’App Store, y compris ExpressVPN et VyprVPN, entre autres. Cela fait suite à une notification réglementaire plus tôt dans l’année annonçant une répression des services VPN opérant en Chine sans licence.

Malheureusement, Apple est maintenant complice de la censure des VPN  qui permettent l’accès au contenu bloqué en Chine. La Chine a demandé à Apple de s’assurer que les utilisateurs recherchant des applications VPN sur l’App Store ne soient pas en mesure de les trouver.

Si vous configurez votre iCloud et/ou iTunes Connect dans un autre pays, vous pourrez toujours rechercher, télécharger et mettre à jour des applications VPN. Ils devraient continuer à travailler même si vous êtes en Chine.

Si vous configurez votre iPhone ou iPad en Chine et que vous le connectez à l’App Store chinois, vous ne pourrez probablement pas trouver ou télécharger le VPN dont vous avez besoin. La solution est de changer l’emplacement de vos comptes Apple. Pour ce faire, cependant, vous aurez besoin d’un mode de paiement originaire d’un autre pays. Si vous ne n’avez pas cette possibilité, vous pouvez essayer d’acheter une carte cadeau iTunes d’un autre pays et l’utiliser comme mode de paiement.

« La Grande Muraille de Chine » by Keith Roper sous licence CC BY 2.0